Utopies plurielles - le podcast de La Turbine Saison 2 / #4- Chloé Moglia


L'intention


Partir à la rencontre de celles et ceux qui vivent en utopie, qui la pensent, l’inventent et la déclinent au pluriel. Artistes, philosophes, urbanistes, écrivains, laissons la parole à celles et ceux qui ouvrent l’horizon de futurs désirables. Aux faiseur.se.s d’imaginaire qui explorent d’autres possibles.


« Aucune carte du monde n’est digne d’un regard, si le pays de l’utopie n’y figure pas. » Oscar Wilde
 

Saison 2 - Épisode 4 : Chloé Moglia, artiste de la suspension





« La suspension est l’endroit d’une utopie au sens très physique : quand on est suspendu, on est amené dans un non-lieu. Ni on existe ni on inexiste, on est dans cet endroit d’une utopie qui peut être terrible mais aussi fertile. »

Au cours de la saison précédente, nous avons rencontré des hommes et des femmes avides d’expériences qui incarnent des utopies humanistes la tête dans les étoiles et les deux pieds dans la terre.


Ils et elles ont pour point commun d’être au cœur d’aventures collectives et de croire en la force de leurs rêves pour transformer le réel.


Avec notre invitée du jour, Chloé Moglia, nous allons suspendre le temps au fil de notre attention, délier nos imaginaires et cheminer par l'art au sein du vivant. Sa pratique suspensive est une promenade intranquille sur des lignes brisées, spiralées, des structures-sculptures haut perchées. Entre terre et air, son art de la suspension repose sur une "écologie" de l'attention, une économie d'énergie, une tentative de résolution non dualiste entre tension et relâchement, ancrage et élévation, inspir et expir. Et si l'utopie n'était pas de l'ordre du discours mais expérience d'une "pensée incarnée, d'une corporéité sensible" selon ses termes ? Allons voir ce que cette manière d'"être-au-monde" inspiré par la complexité et l'unicité du vivant peut créer comme modalités "rhizomiques" ou "sylvestres" d'un autre possible


« Être bien vivant, c'est accepter qu'on est bien mortel. [...] Être bien vivant, ce serait reconsidérer qu'on n'est pas vivant tout seul, qu'on est composé du maillage du vivant et qu'on le compose également. [...] On ne peut pas vivre dissous dans le monde mais on pourrait s'accorder des temps de dissolution. »

interview réalisée par Mélanie Jouen à Trédion, Morbihan, le 03 février 2022

montage : Mélanie Jouen

extrait sonore : Chloé Moglia interprète une variation d’Horizon pour Arte en scène et La Blogothèque, 2020 référence : le site de Rhizome



 

>> Utopies plurielles est désormais disponible sur toutes les plateformes et applications d’écoute de podcast : Anchor, Apple Podcast, Spotify ... ! <<


crédits jingle : réalisé par Hippolyte Gohaud (Jet Fm) avec les voix de Simon Gauchet, Zoé Jarry et Julia Passot musique : This is it de Dan Phillipson remerciements à Alexandra Jore et l'équipe de Jet Fm pour leur soutien technique crédits photos : Warren Wong / Unsplash

JetFm est partenaire de ce podcast. Retrouvez tous les épisodes sur les ondes de JetFm 91.2 chaque 1er vendredi du mois, dans l'émission Les Rendez-vous de la rédaction et sur son site web.